Notre patrimoine

Le village de Rossinière a connu trois incendies en 1600, 1776 et 1855; ce dernier, d'une rare violence, a touché la partie sud du village, en dessous du Chalet de la Place, le feu se propageant avec une grande rapidité parmi les constructions en bois. Plusieurs maisons furent alors reconstruites en pierre. Epargné par ces incendies, le hameau de la Frasse compte parmi les plus anciens chalets du village.

Les matériaux de construction proviennent en général de la région : soubassements en maçonnerie de pierres trouvées sur place, liées par du mortier et recouvertes d'un crépi à la chaux, structures en madrier de sapin (épicéa rouge), toitures en bois (anseilles ou tavillons). A partir du XIXe siècle, l'architecture de pierre se développe avec l'arrivée des maçons italiens venus pour construire les routes. Au niveau de leur typologie, les bâtiments présentent des caractéristiques communes : le soubassement est en principe dédié aux activités économiques (cave à fromage, poulailler, atelier, ...). La façade sud est une façade d'apparat qui porte l'essentiel du décor et des ouvertures, derrière lesquelles se trouvent les pièces à vivre. A l'arrière et sur les côtés se trouvent les parties rurales.

A Rossinière, les plus belles demeures ont été construites par des artisans de qualité pour des personnages aisés qui occupaient des fonctions sociales importantes au sein de la commune.

Venez découvrir avec nous certaines de ces constructions, réparties en trois secteurs : le village, le Grand Chalet, le hameau de la Frasse,


Un guide de découverte du patrimoine architectural du village est disponible gratuitement dans les commerces ou auprès de : Office du Tourisme, 1658 Rossinière.


L'Ancienne Cure

 
Maison à La Frasse

La Maison de la Place


Le Grand Chalet


L'Eglise

Source : 
Recensement architectural du canton de Vaud,
Département des infrastructures,
Section des monuments historiques